Il est facile de figurer dans cette galerie de photo
Envoyez-nous le fichier .jpeg de votre belle prise accompagné de vos coordonnés et d’un résumé de la capture.

Congre de Congre de 30 kg capturé par Laurent LHERMINE au large de la Grande Motte en Méditerranée sur une épave située à 67 m de fond. La capture s'est effectuée sur un fil de 80/100 armée d'un hameçon 2/0 et sur une canne à poulie d'une puissance de 50 livres. L'appât: 2 filets de maquereau ajoutés à 2 sardines piquées par les yeux afin de diffuser un maximum d'effluves. Après un combat de 20 minutes d'effort le congre, un vrai poisson de sport, est enfin à bord.
Belle carangue de 33 kg prise au popper(Surface Bull)
à Mayotte
qui est une destination très peu connue et
qui gagne à l'être. Il y a une densité de gros poisson très impressionante.
Le materiel:canne Penn Spinfisher moulinet Sert Scorpium
et tresse 28/100 Berkley. Pêcheur: Gilles BORSOTTO
Bar de 3Kg+ pris par Pascal Mortier en décembre
2003 à Gravelines (Nord).
Trés belle Otholite de 17 kg prise sur épave au vif sur tresse de 42 livres et bas de ligne fluorocarbone 70 livres par Laurent Blondet.
La prise à été réalisée au Sénégal, sur l'ile de Carabane à partir du campement Le Barracuda ("chez Amath")

Carangue Ignobilis de 38 kg prise au popper après
1h40 de combat sur fil de 20 lbs (40/100) à
Nosy Bé/Madagascar.


Grosse Ignobilis prise par Eric Micquel à Hienghène en Nouvelle Calédonie: elle faisait 44 kg, il l'a prise à la traîne sur de la tresse 80 lb. Barracuda de 22.5 kg pour 1m50 pris à la traîne sur
rapala magnum 18cm bleu maquereau en
Casamance/Senegal.
 Superbe carangue capturée par Thierry Maignien accompagné de Pierre sur le récif du lagon de Mayotte:
"Sortie par un mauvais vent du nord, lorsqu'il devient plus fort on en profite pour couper le moteur et se
laisser dériver sur le récif. Un premier passage avec une dizaine de lancers. Pierre à une belle attaque
mais le poisson loupe le popper. Un deuxième passage avec des lancers beaucoup plus longs à cause du vent.
Et d'un seul coup une touche fulgurente avec un splash impressionnant. La béstiole me prend en quelques secondes 100m de tresse malgré un frein serré au taquet. Elle a du mordre avec pas plus de 2m de fond. Le support du moulinet souffre énormément et je suis obligé de mettre le harnais. Au bout d'une dizaine de minute j'arrive à stabiliser et à reprendre doucement du fil. Elle tire carrément le bateau ! Quand la bête arrive au bateau Pierre dit que j'ai pris un requin ! On ne pouvait pas penser qu'il s'agissait d'une carangue. Puis on la voit clairement, cela nous a paru assez incroyable !