Magmer>Pêches aux leurres>Mouche>Maquereaux et bonites
LA PECHE DU MAQUEREAU ET DE LA BONITE A LA MOUCHE

Technique

Cette pêche se pratique quasi exclusivement en bateau sur les chasses en surface que les mouettes rendent facilement repérables. Une autre alternative, en l’absence de chasses est de faire un amorçage massif type « broumé » à l’aide de sardines écrasées.
Lorsque les maquereaux et bonites se nourrissent, il n’est pas difficile de les faire mordre sur une mouche. Il est en revanche beaucoup plus sportif de les ramener au bateau, tant ces poissons sont rapides et puissants.
Montages
Une soie plongeante lourde (au moins 15cm/S) suivie de 1.50m de fluorocarbone 30/100 est tout ce qu’il faut. Elle permet de lancer vite et loin et d’atteindre rapidement la profondeur ou se nourrissent les poissons. S’ils sont en surface, il suffit de commencer la récupération de la mouche dés que la soie touche l’eau.
Pour les maquereaux tropicaux (king et spanish mackerel) dont les dents coupent comme des lames de rasoir, il est indispensable d’utiliser un court bas de ligne acier (20cm).
Mouches
Les modèles à dominantes blanches, agrémentées de filaments bien brillants type tinsel sont plus facilement attaquées. Elles sont montées sur des hameçons inox de taille #4 à 1/0.
Matériel
Un ensemble en soie de 8 est l’idéal mais si on veut se faire plaisir sur les maquereaux, on peut utiliser une soie de 7, voire 6. Il est indispensable de pêcher en soie plongeante type T300 ou T400. A défaut, une soie intermédiaire dont le bas de ligne est alourdi par 50 cm de lead core peut convenir.
Conseils & Trucs
Lorsque l’on arrive sur une chasse en surface, il convient de contourner cette chasse en remontant le courant, de couper le moteur et de se laisser dériver. Il faut renouveler cette manœuvre jusqu'à ce que les touches s’espacent. Ensuite, un bon truc consiste à arroser la surface de l’eau au jet d’eau pour simuler un bouillonnement en surface qui peut re-décider les maquereaux à mordre.